Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : la Fraise
  • : Ce blog reprend les temps forts de l'association F.R.A.I.S.E. (Faire Rimer Activités Initiatives Solidarité Environnement) Les albums photos et compte-rendus des manifestations organisées
  • Contact

Rechercher

Archives

22 septembre 2011 4 22 /09 /septembre /2011 08:02

SAM 1415

 

Prises en sandwich entre la journée du patrimoine et la grande fête du Lion,  

accompagnées d'une météo capricieuse et peu encourageante, nos brochettes musicales avaient réuni tous les ingrédients du fiasco annoncé...!

 

Et pourtant...

 

A l'heure dite, plus de 70 personnes étaient  réunies, équipées de la tête aux pieds, par l'odeur alléchées ou par les sens éveillées?! 

Elles nous avaient rejoint  pour vivre  la plus magique et la plus poétique des manifestations que nous ayions organisé à ce jour : quand le rêve rejoint la réalité !  Nous voulions simplement offrir une respiration intemporelle au creux d'une éphémère  parenthèse, hors des turbulences du quotidien....: "quel programme !!!" direz-vous.

 

DSC0498 - Low Res

 

Et pourtant....

 

La magie a opéré... et force est de constater que nous ne sommes pas si éloignés que cela de nos sens et de notre instinct primitif... nous savons les mettre en alerte et ressentir les signaux qu'ils nous adressent ! Retrouver notre animalité dans l'obscurité puis, au coeur de la forêt, respecter le silence de la nuit et se mettre à l'écoute. Respirer, s'imprégner de l'ambiance puis  vibrer à l'unisson en se laissant porter tout d'abord par le rythme ancestral des djembés et du balafon

 

SAM 1432

 

SAM 1433

 

DSC0504 - Low Res 

Puis, encore bercés par ces sonorités primitives nous reprenons notre cheminement dans l'obscurité, le flambeau projetant ses ombres de géants sur le feuillage des grands chênes. Les grosses gouttes d'une pluie passagère rappelent à certains qu'ils ont oublié leur K-way dans la voiture. La nuit est humide mais très douce et accueillante. Cette ondée accentue l'éveil d'un autre sens. Nous respirons désormais des odeurs de terre, de feuilles mortes, de champignons, de mousse et d'écorce humide. Au détour du chemin, balisé de quelques photophores qui ont évités les gouttes, une musique douce et feutrée nous guide désormais. Les enfants  pressent le pas pour s'en rapprocher au plus vite. Le grand feu de camp illumine la clairière, provenant de la cabane en feuillage une mélodie aux sonorités médiévales nous accueille.

 

SAM 1435

SAM 1436

DSC0509 - Low Res

Magique et simplement beau! 

DSC0511 - Low Res Notre  groupe éprouve alors bien de la peine pour quitter les lieux. Nous serions bien restés encore un peu autour du feu, bercés par ces sonorités boisées. Mais l'idée de rencontrer, plus loin encore un autre univers musical et une nouvelle ambiance, nous relance dans notre quête. En avançant sur la digue de l'étang, il nous faut éviter quelques crapauds croassant qui trônent au beau milieu du chemin. A découvert, nous pouvons  observer un ciel enfin dégagé et constellé. Alors que nous abordons le champ en bordure de forêt, une chouette commence à chuinter mais elle s'arrête net  lorsqu' une suite de notes métalliques, pures et envoutantes nous traversent. Vibrants à coeur et à corps, une force mystérieuse certaine, rappelant pour certains le film "rencontre du 3eme type" de Spielberg, nous mène jusqu'au vibraphone.

  

DSC0519 - Low Res

Nous avons non seulement la chance de rencontrer ce troisième type mais également un quatrième qui l'accompagne!!!

DSC0520 - Low Res

DSC0518 - Low Res  Une fois de plus, il nous faut bien du courage pour nous arracher à l'atmosphère envoutante de ce duo magnétique... pataugeant quelque peu dans la gadoue, nous nous retirons donc... chlouk chlouk chlouk... pour reprendre notre chemin de découvertes. Un autre crapaud nous zieute au passage mais malheureusement aucun enfant ne veut lui faire un baiser pour délivrer le prince qui l'habite.

C'est en pénétrant de nouveau dans l'obscurité de la futaie qu'un son étrange assez proche du chuintement de la chouette de tout à l'heure nous surprends... c'est quoi???! Des rires... Ah la la... ces petites lampes torches à dynamo sont bien pratiques... mais il faut quelques fois penser à les recharger!... La rigolade générale se coupe pourtant  aussi brusquement qu'elle a commencé, le début à peine audible d'un air mélodieux et gai vient de nous cueillir. Les enfants accélèrent à nouveau le pas en direction de ce nouvel appel et l'un d'eux ne manque pas de trébucher... pssst... pssst... chuuuut... revenez, doucement... écoutons, avançons lentement vers cette nouvelle source mélodieuse et habillons nous de ces notes voluptueuses...

SAM 1446  DSC0521 - Low Res

SAM 1444

  

Une  dernière interprétation japonisante  nous amène à la méditation... euuuuh, quoi...?... hein?!! ... déjà la dernière note?! 

Nous attendons un instant...une suite? 

certains se frottent un peu les yeux pour sortir de l'état second dans lequel ils ont été plongés inconsciemment...  Puis, en silence, nous entamons notre retour vers... la civilisation...

Nous sommes rattrapés par un air très connu qui nous fait afficher un sourire d'enfance et nous aide ainsi à sortir de la bulle dans laquelle s'est enfermé notre groupe durant cette balade musicale hors du temps...

Nous continuons notre marche vers le feu de camp de base et  entendons déjà le son du groupe... électrogène!

Un enfant lance qu'il a faim et qu'il ne s'arrêtera pas pour écouter ce groupe...!!!... : Que du bonheur...!

Les lumières et les voix sont proches, encore quelques pas et nous y sommes... notre estomac se met à chanter... ça tombe bien, les brochettes sont prêtes....

 

 SAM 1447

La soirée continue ensuite dans un esprit de convivialité et de fraternité... les musiciens sortent des bois et du champ où ils s'étaient isolés pour notre plus grand bonheur et interprètent des pièces musicales en solo, en duo, comme on veut et comme on le sent... des improvisations, des échanges, des rires, de la gaieté, de la joie de vivre, de la chaleur humaine... Mais bon sang que ça fait du bien!!!.. Isa, nous pensons à toi.   

  

DSC0522 - Low Res

DSC0523 - Low Res

 

DSC0529 - Low Res

    

 DSC0526 - Low Res

 

SAM 1472

 

 

  SAM 1451

SAM 1449

SAM 1455

SAM 1454

Un dernier duo feutré de flute ancienne et moderne, quelques chamallows roussis au bout d'une baguette de noisetier et la soirée pourra se terminer comme elle a commencé... tout en douceur. 

 

DSC0512 - Low Res

Merci à tous du fond du coeur d'être venus et d'avoir fait de cette soirée un instant mémorable... ce n'est qu'un au revoir mais la prochaine fois... n'oubliez pas de bien vous équiper....!

SAM 1452

               

Retrouvez également toutes les photos sur l'album Brochettes Musicales.

107.gif

En savoir plus?!!...

Lors de la promenade et avant d'aborder chaque univers musical, un texte écrit par les artistes était lu, en guise de préambule, aux visiteurs...

Univers n°1

Pour commencer ce voyage musical, nous vous proposons de découvrir certainement l’un des plus anciens instruments de percussion.

DSC0500 - Low Res

Le djembé : composé d’un fût en bois sur lequel est montée, tendue, une peau de chèvre ou d’antilope. Il trouve ses origines en Afrique de l’Ouest (Guinée, Mali, Côte d’Ivoire, Burkina Faso)

Il y est joué pour accompagner tous les événements de la vie (baptêmes, mariages …) mais également les fêtes agricoles (labours, semailles, récoltes …).

Le djembé s’entend rarement seul. Il est généralement accompagné des doumdoums (plus graves) et il est presque indissociable de la danse africaine.

C’est dans les années 50 que le djembé commence à s’exporter en dehors de l’Afrique grâce à des ballets africains comme Fodéba Keïta ou le ballet national de la république de Guinée.

Et dans les années 80, il conquit le monde grâce à de grands joueurs comme Mamady Keïta, Amadou Kiénou ou Famoudou Konaté par exemple qui fondent des écoles en Europe, aux Etats-Unis et au Japon.

Ce soir, Peggy, Séverine et Thomas vous font retourner au berceau des Hommes.

Univers n°2  

Lise et Olivier Bastien vont vous plonger en plein Moyen âge grâce à des œuvres médiévales du 14° siècle.

SAM 1436

 

La plupart de ces pièces sont des danses savantes où seule la ligne supérieure a été écrite.

Ils ont fait un travail de reconstitution qui n’est qu’une proposition possible et non pas l’exacte vérité que l’on ne connaîtra jamais.

Lise sera à l’organetto (modèle d’orgue portatif avec un soufflet à actionner soi même), semblable aux modèles d’église mais en beaucoup plus petit.

-Olivier à la flûte à bec (instrument ancien, assez méconnu dans sa véritable pratique; la plupart des danses sont de véritables œuvres virtuoses qui demandent beaucoup de dextérité)

il jouera également des cromornes (sorte de hautbois à bout retourné ; on les appelle aussi tournebouts) Ils produisent un son nasillard assez particulier et typique de la fin du Moyen Age, début de la Renaissance.

Univers n°3 

Changement de lieu, changement d’époque. Nous partons découvrir Le vibraphone.

 

DSC0518 - Low Res

Instrument relativement récent. Il est apparu, dans ses premières formes, un peu avant 1920.

C'est un clavier à percussion comme le xylophone, le marimba ou le glockenspiel qui ont pour ancêtre commun le balafon.

Mais eux ont la même structure de clavier que le piano (ce qui n'est pas le cas du balafon).

Les lames du vibraphone sont en métal. Une fois frappées, elles restent très longtemps en vibration. C'est pourquoi elles sont toutes étouffées par une barre en feutre. Pour les laisser raisonner, on écarte la barre de feutre des lames à l'aide d'une pédale, un peu à l'image de la pédale de sustain sur un piano.

Le son doux et très raisonnant donne au vibraphone une dimension envoûtante, magique, ou swing selon le jeu du musicien.

Pierre-Antoine, aidé de Killian va vous faire découvrir 3 courtes pièces :

Une balade de jazz, une variation autour d'un thème contemporain, et une adaptation d'une musique électronique.

 

Univers n°4 

Sortez votre éventail et préparez-vous à danser le tango autour du feu, le rythme argentin vous prendra par surprise pour vous emmener en Amérique Latine.

DSC0521 - Low Res 

Mais restez sur vos gardes, vous pourriez, sans vous en rendre compte, vous retrouver à méditer au pied du Mont Fuji, sur un air de Shakuhachi.

N'hésitez pas à fermer les yeux, dégustez chaque son aux saveurs de bambou...

Pélagie Trible, flûte traversière. 107.gif

 

Les artistes qui ont participés à cette soirée musicale sont pour la plupart professeurs de musique à l'EIEM (Ecole de musique de la Communauté de Communes du Tilleul)... Peggy,

Pierre Antoine et Olivier... ou leur élève : Killian! 

 

Vous pourrez retrouver Olivier et Lise Bastien le samedi 1er octobre à 20h00 à l'Eglise de Phaffans avec leur ensemble  "La dame oiselle" pour un concert de musique ancienne  (Händel, Monteclair, Castello, Corette...) avec les amis de l'Orgue de la Baroche.

Entrée est libre. Panier... à garnir à votre bon coeur!

Peggy et ses amis vous les retrouverez dans toutes les fêtes ethniques de la région. Quand ça bouge, Peggy est toujours là avec tout ce qu'il faut dans sa 106 pour que vive la fête, le rythme et la danse!

Quand à Pélagie, sa flute ne retentira plus dans les ruelles de Strasbourg ou elle se produisait... elle pars pour plusieurs mois dans un pays ou elle pourra exercer ses charmes sur les serpents à sonnette...

Partager cet article

Repost0

commentaires

Articles Récents